5.2 Langue de définition de données (DDL)

Un langage de définition de données (Date de définition de la date de la langue, DDL) est une langue fournie par le système de gestion de base de données qui lui permet aux utilisateurs de mener à bien les tâches de la définition de la définition. les structures qui stockeront les données ainsi que les procédures ou les fonctions qui leur permettent de les consulter.

La définition de la structure de la base de données inclut à la fois la création initiale des différents objets qui seront forment la base de données, telle que le maintien de cette structure. Les phrases DDL utilisent des verbes répétés pour différents objets. Par exemple, pour créer un nouvel objet, le verbe sera créé, puis le type d’objet à créer. Créer une base de données est la phrase pour créer une base de données, Créer une table nous permet de créer une nouvelle table, créez Index Créer un nouvel index … Pour supprimer un objet, nous utiliserons le verbe DROP (Tableau, Drop Index …) et Pour modifier une partie de la définition d’un objet déjà créé, nous utilisons le verbe Alter (Alter Table, Alter Index …).
Les principales fonctionnalités SQL comme langue de définition (DDL) sont la création, la modification et la suppression du Tables qui composent la base de données, ainsi que des index, des points de vue, des synonymes, des permis, etc. cela pourrait être défini sur eux. Ce document introduit les commandes du travail de base avec des tables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *