Définition de la semaine: effet d’auto-lecteur

Symon et Johnson (1997, cité dans Myers 2006) expliquent que nous sommes mieux de se rappeler des informations que nous pouvons nous rapporter. Par exemple, si on nous demande à quel point les adjectifs qui ont tendance à décrire une certaine personne, les oublient probablement; D’autre part, si on nous demande d’évaluer la manière dont nous sommes décrits à nous-mêmes, nous avons tendance à se souvenir de la part des mots. Ce phénomène est appelé effet d’auto-référence

Plusieurs études ont été faites sur le sujet.

Certains ont cherché à voir l’effet de l’auto-référence en action. Par exemple, en donnant à un groupe de sujets 4 tâches pour forcer divers types de codage (référence auto-référencement, structural, sémantique et phonétique). La mémoire accessoire des mots indiquait clairement que les adjectifs qualifiés dans la tâche de référence de soi se rappellent beaucoup mieux. Une autre étude a révélé que l’effet peut être considéré même même si l’imagination est utilisée à la place des mots.

soit membre et recevoir des analyses, des guides, des matériaux exclusifs et des rabais aux cours de formation.

Il a également été possible de constater que si le cortex préfrontal médian a des dégâts, l’effet d’auto-lecteur est annulé. Selon les auteurs de l’étude, cela souligne l’importance dudit cortex afin qu’il soit de l’effet auto-référence et suggère qu’il est important à l’information autoréférence du processus et pour la représentation neuronale de soi-même.

Enfin, enfin, il peut aussi observer que l’effet d’ un logement indépendant est plus limitée chez les personnes âgées. La quantité de ressources cognitives a exercé une influence sur la quantité d’adultes âgés d’auto-références en bénéficiant. Autoréférence semble améliorer la mémoire des personnes âgées, mais les avantages sont limités malgré la nature pertinente du niveau social et personnel de la tâche.

sources:

brun, polly; Keenan, Janice m.; Potts, George R. (1986) L’effet de référence d’auto-références avec les images encodant.
BUCHESS, A., KENSINGER, B., YOON C. SCHACTER, D. (2007) Vieillissement et l’effet auto-référentiel en mémoire.
Myers, D. (2006), la 7ème édition Psychologie. Éditorial médical panaméricain: Madrid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *