Euomiomatose intraveineuse utérine. Présentation d’une affaire avec une participation paratubarique et ovarienne | Rév. ESP. Paol; 38 (4): 238-241, octobre déc. 2005. Ilus | Ibecs

Résumé

Introduction:

Laiomiomatose par voie intraveineuse est une variante rare de l’unéomiome caractérisé par une croissance intraluminale de cellules musculaires lisses dans les veines ou les vaisseaux lymphatiques utérins . Son histogenèse n’est pas clarifiée. En dépit d’être une tumeur bénigne, son comportement pourrait être considéré comme mal parce qu’il peut être étendu intracava et intracardiaque, bien que le pronostic soit bon. Patients et

Méthodes:

Nous présentons un cas chez un patient de 39 ans avec une masse abdominale dépendante de la bonne annexe. Une hystérectomie a été réalisée avec une double annexectomie.

Résultats:

Macroscopiquement la masse ovarienne correspond à une tumeur de surface abollonnienne, avec des nodules paratubariques et de l’utérus déformés par la présence de plusieurs nodules utérins. Corroscopiquement correspond à une tumeur constituée de cellules fusiformes disposées en faisceaux transversaux et de nombreux vaisseaux dans lesquels la tumeur a été introduite. Discussion et

Conclusions:

La plupart des cas ont décrit l’implication de l’utérité actuelle avec une extension du cava de la veine et d’intracardiac et éventuellement des métastases pulmonaires, étant très rare la participation parathabarique et ovarienne que nous présentons dans notre cas. Les techniques d’immunohistochimie démontrent la nature vasculaire des lumières dans lesquelles la tumeur est introduite et sa positivité à l’œstrogène et à la progestérone prend en charge l’hypothèse de son origine dans le muscle lisse utérin et non sur la paroi des vaisseaux (AU)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *