La téfilline ou la philacteria

L’utilisation de la téfilline est l’une des plus importantes mitzvot (préceptes) du judaïsme. Il est détaillé à La Torah, dans les livres de Shemot (Exodus) et Dvarim (Deutéronome), où il est commandé « par signe sur votre bras, les pon par des panneaux sur votre front », des mots que nous avons lu chaque jour lors de la récitation du Israël Shemá.
La téfilline est placée sur la tête, près du cœur et sur le bras pour indiquer que la pensée, le sentiment et l’action devraient toujours être en harmonie et dans le service de Di.
Les téfilin sont appelés en espagnol comme  » Éteries « , bien que le mot ne soit pas correct. Le terme phylactéries, ou, vient du phylaktérien grec et signifie « amulette », et les Juifs n’utilisent aucune amulette. Tefilín, d’autre part, vient du mot Tefilá (prière, prière), c’est-à-dire que cela nous dit que c’est une chose à propos d’un élément par lequel nous faisons Tefilá. Extérieurement, il s’agit de deux petites boîtes en cuir noir, appelle Batim. L’un d’entre eux est attaché sur la tête et, l’autre, est placé sur le bras, au cœur et puis les cordons en cuir, appelés Retzuot, sont enroulées spécialement sur le bras et la main.
Mettre Tefilín

dans le BATIM, il y a de petits rouleaux de texte avec les quatre verses de la Torah où l’utilisation de la téfilline est commandée. Ces textes doivent être écrits à la main, par un sofer, c’est-à-dire que les spécialistes qui sont également responsables de la rédaction des textes du mezouzot et des rouleaux de la Torah.
Tout Les hommes juifs devraient être placés tous les matins pour faire Tefilá. Dans le Les arbres conservateurs et réformistes sont interprétés que les femmes peuvent également les utiliser, bien qu’elles ne soient pas obligées de le faire.
La téfiline ne se met pas nécessairement dans le temple ou la synagogue, mais elles sont généralement placées dans la maison, quand elles obtiennent Up, mais le Bnei Mitzvá les placent d’une manière publique, devant la communauté, en tant que signe de leur arrivée à l’âge adulte. En fait, c’est pourquoi la barre Mitzvah est traitée que chaque jeune homme se lève devant sa communauté et sa famille à remplir pour la première fois avec son rôle d’adulte au sein de Judaïsme.
Le placement de la téfilline c’est La première mitzva qui est réalisée comme juif adulte, avant toute la congrégation. Il est de coutume que le père et les frères et sœurs plus âgés de l’honorés sont placés à la Téfilin à côté de lui. S’ils ne savent pas comment le faire, le Morim ou le rabbin ont tendance à l’enseigner, avec leurs enfants, quelques jours avant le bar Mitzvá.

Le Tefilin Shel Yad (bras) est placé sur les biceps du bras faible (contrairement à celui qui effectue du travail: écrire, couper, etc.), légèrement inclinée vers le cœur, avant de régler le retzuá (sangle) et La bénédiction est dit. (Nous devons garder à l’esprit que cette bénédiction tombe également sur la Téfilin Shel Rosh (de la tête), il convient donc de ne pas s’occuper de ne pas interrompre ni parler avant de finir de mettre à la fois la téfiline). La bénédiction est:
BARUJ ATA ADO-NAY E-LO-HENU ME-HENU MELEJ HAOLAM ASHER KIDSHANU BEMITZVOTAV VETZIVANU LEANIAJ TEFILIN TEFILIN TEFILIN, Eternal, Nos, Souverain, Souverain de l’univers, qui nous a sanctifiés avec ses préceptes et nous avons commandé Pour mettre la téfiline.
Suivant, le Retzua est placé sur l’avant-bras et continue de donner de là sept tours de la partie de l’avant-bras, jusqu’à ce que vous atteigniez le poignet. Il tient la sangle avec sa main (de sorte qu’il ne libère pas son bras) et la tablette Rosh (de la tête) est placée à l’avant de la tête, environ jusqu’à ce que les cheveux commencent (pas sur le front!), Juste au centre de celui-ci. Le nœud de la tête doit être au-dessus de l’os du cou. Le Retzuot (Ceintures) sera suspendu aux deux parties du cou, sur le devant. La bénédiction suivante est dit:
Baruj Ata Ado-Nay E-Lo-Henu Melej Haolam Asher Kidshanu Bemitzvotav Vetzivanu Al Mitzvat Tefilin
Béni Tú, Éternel, Nos, Souverain de l’Univers, qui nous a sanctifiés avec son précepte et Nous avons commandé sur le précepte de la téfiline.
Le but de Tephilín est de servir de signe de l’alliance existant entre l’éternel et le peuple d’Israël (semblable à la Bretagne Milá, dans les soins de Shabbat et Madim, au placement De Mezuzá à la porte et prenez Tzizit). Ils servent également aux juifs d’identifier avec leurs racines et leurs modes de vie. Et ils servent de rappel perpétuel de la mitzvot, de sorte que les Juifs soient appliqués dans leur accomplissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *